mercredi 23 novembre 2016


Un été à Taranga ( 11 ) - Le drapeau d'Israël

Le bus s'était arrêté sur le marché de Taranga et j'avais remarqué d'emblée le panneau arrière aux couleurs du drapeau israélien. En Indonésie, ce n'est pas banal. Au-delà des sempiternelles plaisanteries salaces, on voit beaucoup plus souvent, à l'arrière des camions, des emblèmes du IIIe Reich. L'Indonésien moyen n'a aucune connaissance géopolitique mais prend farouchement parti pour les Palestiniens. Mentalité équipe de foot : « kita sama-sama muslim … Nous sommes nous aussi des musulmans », de ce fait, pourrait-on ajouter, nous nous soutenons les uns des autres et considérons même avec bienveillance toute une bande de salopards dont nous ne savons pas grand chose. Les exactions des ordures de l'EI et autres Boko Haram ? Propagande des médias, dont on sait bien que ce sont les Juifs des Etats-Unis qui les contrôlent !
Cette tendance à s'aligner derrière les islamo-fachos à barbe n'est pas nouvelle. En 2001 ( frappes US en Irak ) et en 2003 ( frappes US en Afghanistan ), j'ai vécu des moments très durs à Pontianak. Des Islamistes de bas-étage avaient entrepris de lutter contre la politique étrangère des Etats-Unis en terrorisant les rares blancs dont ils croisaient la route : des types louches m'apostrophaient tous les jours pour me traiter de « sale américain » et pour me menacer d'égorgement. En disant cela, certains se marraient, d'autres pas.
Les Chrétiens n'étaient pas en reste niveau débilité : « Les Américains ont raison de tuer tous les Arabes. Un jour, nous aussi nous débarrasserons Bornéo des musulmans ! » me soufflait-on parfois, un petit sourire complice au coin des lèvres.
Aujourd'hui, les extrémistes indonésiens sont très actifs sur le web. Ils y répandent une propagande nauséabonde qui empoisonne les esprits, particulièrement malléables car peu formés à l'art de la critique.
Dans ces circonstances, je m'étonnai de la décoration de ce bus. A l'instar des routiers qui affichent des symboles nazis, le propriétaire ne connaissait sans doute pas la signification de ce drapeau. Mais tout de même ... Et c'est alors qu'un vieil homme, qui venait de faire quelques emplettes, s'exclama :
- Mais c'est le drapeau d'Israël !
- Je pensais que personne d'autre n'allait le reconnaître, avouai-je, surpris.
Et l'homme de m'expliquer qu'il était allé à Jérusalem quelques années auparavant, avec d'autres dignitaires dayaks, pour prier. Ce voyage en Terre Sainte l'avait marqué. Aucun espoir de paix selon lui :
- Dans la Bible, il est écrit qu'ils se battront jusqu'à la fin du monde.
Avant d'ajouter :
- Quel dommage, nous avons rencontré tellement de belles personnes, à la fois chez les Arabes et chez les Juifs …
Il enfourcha sa mobylette tandis que les passagères du bus regagnaient leurs sièges : des femmes voilées et leur progéniture en bas âge ...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire